En Italie, la règlementation au sujet des transactions automobiles est très encadrée, notamment pour les échanges financiers. Pour lutter contre le blanchiment d’argent, les paiements en numéraires ont été récemment replafonnées à 1500€ (soulignons que ces mêmes plafonds avaient déjà été ramenés à 5000€ euros en janvier 2011 puis 2500€ en septembre 2011). Le solde devant se faire -pour les étrangers- par virement (appelé Virement Européen SEPA), dans la mesure où les chèques français n’ont aucune valeur.

Par ailleurs, vous devez redoubler de vigilance face aux vendeurs vous demandant la totalité en espèces, car outre l’insécurité liée une transaction avec un inconnu ou l’absence de recours en cas d’agression, vous serez soumis à une déclaration douanière lors de votre voyage, obligatoire pour toute somme égale ou supérieure à 10.000 euros.

Les raisons pour éviter les échanges en espèces sont donc nombreuses, d’autant plus qu’elles n’apportent absolument aucun avantage.

 

 

Cliquez ici pour accéder aux démarches d’importation