Vérifier le kilométrage

Au temps jadis des compteurs analogiques, il était assez évident de voir si un kilométrage avait été modifié. Mais avec l’arrivée des technologies modernes et internet, il n’est plus nécessaire pour les trafiquants de démonter le tableau de bord pour « rafraîchir » les compteurs, ces opérations pouvant avoir lieu à l’aide d’ordinateurs de logiciels pointus et sophistiqués. Cela rend plus difficile les procédures de contrôles (de surcroit avec les progrès réalisés sur les matériaux modernes comme les selleries, par exemple), mais pas impossibles. Il s’agit simplement d’être précautionneux et attentif.

La vérification d’un kilométrage doit être effectuée par recoupements logiques, entre le carnet de service et les éventuelles factures d’entretien. Le plus important est de porter son attention sur des contradictions de maintenance (remplacement d’éléments avant échéance, par exemple), et des traces d’usure qui seraient prématurées pour le kilométrage indiqué.

Attention toutefois à ne pas voir le mal a tout les coins de rue. Les trafics existent partout (et pas qu’en Italie), et il est important de savoir que ce type de rajeunissement est passible de sévères répressions dans toute l’Europe. Minimisez donc les risques en vous orientant vers un professionnel reconnu ayant pignon sur rue. Si le doute subsiste, prenez rendez vous auprès du représentant de la marque, qui pourra effectuer des contrôles de rigueur. Reste à convenir d’un rendez vous et de convaincre le vendeur de vous y accompagner.

Rédigé par : Frédéric Ducourau